Guyane : Explorez les vestiges du passé sur l’îlet la Mère

Guyane : Explorez les vestiges du passé sur l’îlet la Mère

Guyane (0) (0)

>

Passez une journée inoubliable au milieu des Saïmiris, les petits singes-écureuils !

Il y a 150 millions d’années, au large de la commune de Rémire-Montjoly, se sont formés six îlets. La légende raconte que cette famille d’îlets se promenait par là et fut surprise par un raz-de-marée. Ils s’éparpillèrent tous au large : l’îlet la Mère, l’îlet le Père, les 2 Mamelles (les filles) et le Malingre (leur serviteur) qui sont aujourd’hui rattachés à la ville de Cayenne. Quant au dernier îlet (leur fils), il a dérivé au loin et fait partie de la commune de Macouria. On l’appelle l’Enfant Perdu et de nos jours, son phare est encore en activité. Mais seul l’îlet la Mère est ouvert au public. Découvrez ce territoire préservé, aux riches vestiges du passé.

ilet la mere

Une jolie balade sur le sentier de l’îlet la Mère

Pour se rendre sur l’îlet, vous avez deux options. Soit vous possédez un bateau et avez de bonnes notions de navigation, soit vous passez par l’unique navette qui part de la marina du Dégrad des Cannes. Celle-ci se trouve sur la commune de Rémire-Montjoly, que vous pouvez rejoindre en voiture. Des liaisons sont effectuées tous les jours, comptez environ 34 € l’aller-retour pour un adulte et 17 € pour un enfant de moins de 12 ans. Au bout de 40 minutes de navigation, vous mettrez pied à terre sur un embarcadère robuste, façonné par les bagnards qui se trouvaient ici au 19ième siècle.

guyane

Un sentier de 3,5 km, réhabilité par le Conservatoire du Littoral en 2008, fait le tour de l’îlet de 55 hectares. En prenant votre temps, vous pouvez en faire le tour en 1h30 environ. La végétation a été modelée par l’activité humaine, vous y trouverez des arbres plantés, comme des manguiers ou des mombins. Mais vous y verrez aussi des fromagers anciens et impressionnant, ainsi que différentes espèces de cactus. Les plus courageux pourront monter au centre de l’îlet pour voir les vestiges d’un ancien sémaphore.

fromager

Dès votre arrivée et tout le long du parcours, vous serez accueillis par des singes Saïmiris. Les primates ne sont pas sauvages et adorent poser pour les photos ! Ils ne sont pas agressifs, plutôt curieux et essaieront sûrement de vous voler votre pique-nique. Il est interdit de les nourrir pour ne pas amplifier leur dépendance. Alors si vous souhaitez manger tranquille, asseyez-vous dans l’eau ou sur les rochers !

saimiris

Les petits curieux ne viendront plus vous embêter. Sur l’îlet, vous trouverez un carbet pour vous protéger du soleil ou accrocher votre hamac pour une petite sieste bien méritée. N’oubliez pas de repartir avant le coucher du soleil car les visites ne sont autorisées qu’en journée.

L’îlet la Mère, le seul de l’archipel à avoir été habité

Au cours de votre randonnée, vous remarquerez sûrement de nombreux vestiges du passé. En effet, l’îlet la Mère a d’abord été occupé par le peuple Amérindien. On en voit les traces près des rochers de la plage. Des polissoirs, qui servaient à affuter les outils, sont encore présents. Au 17ième siècle, l’îlet est colonisé en même temps que la Guyane. Une léproserie y est installée avec un hôpital, une église et des cases. Le défrichement et les plantations ont alors débutés.

polissoirs guyane

Au 19ième siècle, l’îlet se transforme en bagne. Il est alors l’un des premiers pénitenciers de la Guyane et compte 600 bagnards environ. Il accueille les déportés politiques puis les condamnés aux travaux forcés et enfin les invalides aux « travaux légers ». En 1867, une grosse épidémie de fièvre jaune oblige à fermer le bagne. De cette époque, vous pouvez voir les ruines de l’église, du clocher, de quelques bâtiments des condamnés et de l’hôpital.

vestiges guyane

Au début du 20ième siècle, l’île est louée par la femme du bagnard Duez. Cet ancien comptable, condamné pour détournement de fonds, va alors assister sa femme pour mettre en place une ferme. Une vingtaine de bagnards, assignés, mettent en valeur cet îlet en y élevant des bœufs et des porcs et en cultivant la terre. Leurs produits se retrouveront jusque sur les marchés de Cayenne. De nos jours, les seules traces visibles sont les nombreux arbres fruitiers présents sur l’îlet la Mère. Enfin, après avoir été longtemps laissé à l’abandon, l’îlet accueille l’institut Pasteur en 1981. Les chercheurs implantent un élevage de Saïmiris afin d’élaborer un traitement antipaludique. En 2001, l’institut se retire et relâche les singes dans la nature.

guyane la mere

C’est pourquoi aujourd’hui, les Saïmiris sont aussi nombreux sur l’îlet la Mère !

Faites tourner sur les réseaux !

Commentez via Facebook !

0 commentaires : Participez à la discussion !

Ajouter un commentaire

Les commentaires sont modérés à postériori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.


Location voiture Rentîles

Location de voiture

62 agences partenaires - 63 points de retrait

Conseils pratiques

Location de voiture : Que couvre exactement votre Visa Premier ?

Location de voiture : Que couvre exactement votre Visa Premier ?

Alexandre Roturier le 26 février

Tout ce qu'il faut savoir pour profiter des garanties offertes par l'assurance de votre carte Visa Premier.

(6) (0)

Location de voiture : 5 réflèxes en cas d'accident

Location de voiture : 5 réflèxes en cas d'accident

Alexandre Roturier le 15 mars

Que faire en cas d'accident avec votre voiture de location ?
Découvrez les 5 réflexes principaux à adopter dans cette situation.

(0) (0)

Location meublée + voiture en Martinique

Alexandre Vion le 26 février

La Martinique est une terre de rêve située au bout du monde et pour que ce voyage reste un souvenir inoubliable, il ne faut rien négliger.

Martinique (0) (0)

Guide Petit Futé Offert ! Le Petit Futé

Cadeau : L’extrait du guide de l'île de votre voyage !

Tous les bons plans et les bonnes adresses restaurant, hébergement, loisirs, culture, sorties, shoppings, visites...
Téléchargez gratuitement l’extrait interactif au format PDF pour toute réservation !

Les idées voyage populaires du blog